Un blog, deux soeurs, deux maris et huit enfants, un chat... Plein d'idées pour faire de chaque ouvrage "fait maison" un petit bonheur pour soi et pour les autres...
Et le souvenir d'une maman qui savait tout faire de ses mains.

mercredi 7 mars 2012

Couture et patinage

La couture, pour une mère de famille, c'est comme le patinage artistique.
Au début, tout va bien, c'est le programme libre, pas de figure imposée ni d'obligations particulières. Le jury-fille est toujours content, pourvu que ça brille et qu'il y ait du rose. Le jury-garçon aussi, à condition de ne pas lésiner sur les accessoires.

Mais le jury grandit, et à partir de 6-8 ans, il se lance dans les "activités du mercredi" et choisit le théâtre.

Et là, pour la couturière, les ennuis commencent !

Elle passe illico au programme imposé, se perd dans les consignes qui changent toutes les deux minutes ou sont données au dernier moment, et doit faire face à la critique aiguisée de son petit jury décidément bien sévère !

Et voilà comment après les robes de princesse, on se retrouve à fabriquer des costumes de scène de papillon ou de robot-chat...

Pour le corps du papillon, j'avoue, je ne me suis pas trop foulée : justaucorps et collant noirs prêtés par une future étoile de l'Opéra ont fait l'affaire. En revanche, pour les ailes, quel boulot ! Découpe des ailes dans du papier de verre à tapisser, puis collage de vieux cintres de pressing tordus pour maintenir la forme en place et peinture à l'acrylique (merci les feutres Posca pour les détails...).




 







Le robot-chat, lui, a nécessité la couture d'une combinaison argentée et la fabrication d'un corps de robot à base de carton de déménagement recouvert de bouts de tubes, de vieux CD et de pots de yaourts retournés, le tout peint à la bombe argentée. Le plus dur a été découper les trous pour les bras de façon parfaitement symétrique pour que le carton tienne en place sur l'artiste !




 










Sans compter l'épisode "Drôles de petites bêtes" avec Carole la Luciole... 
Elle est mignonne, la luciole, non ? :)
Marie

2 commentaires:

delphine a dit…

trop drôle !

j'aimais bien cette période déguisements et je devine comme tu peux t'amuser, même si parfois, avant de commencer, on panique un peu en voyant le temps imparti et l'énorme boulot d'imagination qu'il va falloir mettre en oeuvre.

mais tu vois, quand va arriver le temps des petits enfants, pas de souci, les caisses de déguisements sont déjà pleines, et ça, c'est aussi bien cool .... on replonge dans la féérie sans plus faire de nuits blanches à broder, coller ni peindre .......

Les petits bonheurs a dit…

Ce n'est pas faux, Delphine ! Il y a intérêt à garder précieusement tous ces déguisements et costumes... En attendant les petits-enfants, ce sont les enfants de nos amis plus jeunes qui s'en donnent à coeur joie quand ils viennent à la maison !
Marie