Un blog, deux soeurs, deux maris et huit enfants, un chat... Plein d'idées pour faire de chaque ouvrage "fait maison" un petit bonheur pour soi et pour les autres...
Et le souvenir d'une maman qui savait tout faire de ses mains.

dimanche 15 avril 2012

Ca va coller, oui ?

Mes premiers pas de bricoleuse ont été émaillés d'échec en tous genres, en particulier d'échec de collages... 
Alors pour vous éviter les mêmes problèmes que moi, voici quelques repères sur les colles que j'ai testées. Si vous avez vous-mêmes une colle fétiche, n'hésitez pas à me la signaler !

Ma règle de base : je n'ai pas envie de m'encombrer de tout un tas de produits différents, même si je travaille des matières différentes (tissu, papier, carton, non-tissé, ruban, dentelles...). Dans mon cas, la colle vinylique (aussi appelée colle blanche) est la meilleure solution.

Oui mais... Toutes les colles ne se valent pas, loin de là !

J'ai commencé par la colle Ecole Too de Cléôpatre, colle "tous matériaux" : côté efficacité de collage, rien à dire. En revanche, la colle est trop épaisse. Outre la difficulté de la faire tomber du flacon, on en gaspille pas mal car elle ne s'étale pas facilement, à moins de la diluer un peu, mais là, ça commence à être compliqué pour moi (faut pas oublier que je suis du genre flemmarde...). J'ai fini par découper le pot au cutter pour récupérer la colle dedans, mais bof, je n'en rachèterai que si j'ai des travaux du genre mosaïque à coller...

J'ai testé ensuite la colle de mon magasin de bricolage local : Giotto Bib. Pour le coup, elle est un peu trop liquide et a tendance à mousser si on l'utilise avec un pinceau ou un rouleau qui n'est pas parfaitement sec... Pas enthousiasmée, donc.

 



J'ai tenté aussi la colle Artémio, bonne colle mais attention, assez chère ! A réserver aux petits travaux du genre scrapbooking, pas à la fabrication de cartons à dessins...

Et puis, j'ai fini par trouver LA colle idéale et en fait, j'aurais dû commencer par là... Vinyl'école de Cléôpatre !
La consistance parfaite, très efficace et avec cette bonne odeur d'amande que les moins de trente ans ne peuvent pas connaître mais qui rappellera aux "vieilles" comme moi les petits pots oranges avec la cuillère intégrée...


J'allais oublier ! Lors d'un séjour indien, j'ai testé la colle blanche Fevicol, dont il me reste encore un pot (un jour, je vous raconterai notre épopée à travers toute la ville de Pondichéry pour trouver un pot de colle blanche, sans parler un mot de tamoul et sans que les commerçants ne parlent un mot d'anglais ni de français...). Très bonne colle aussi, Delphine, tu peux y aller !




Marie

3 commentaires:

Cosplayeurs a dit…

Le pouvoir de la colle à papier mâché est bien aussi (avec de la farine et de l'eau) OUAIIIS !
Mais ça, je sais que tu le savais déjà car c'est toi qui me l'a dit ^^' héhé !
O.O Mais ta colle Fevicol, elle marche aussi pour the "paper mâché" ?
Bon j'arrête de dire n'importe quoi ....

delphine a dit…

Févicol, on en trouve partout à Pune, j'en suis à mon troisième pot ...... si t'en veux d'autres, dis le moi, j'en rapporte, car en effet, c'est top pour tout bricolage, j'en témoigne!

Les petits bonheurs a dit…

Non, non, ne t'encombre pas avec de la colle, je préfère des rubans ! :)
Marie