Un blog, deux soeurs, deux maris et huit enfants, un chat... Plein d'idées pour faire de chaque ouvrage "fait maison" un petit bonheur pour soi et pour les autres...
Et le souvenir d'une maman qui savait tout faire de ses mains.

samedi 31 mars 2012

Automne, cigale, verveine et coquelicot

On vous avait promis la suite de A comme...  Vous vous souvenez ? 


Eh bien voilà la série des C, sur le thème des chansons françaises. 


Et là,  chères amies et nièces qui font des études d'art, je vais vous demander un peu d'indulgence, car les dessins ne sont pas des copies... Et il y a dans le lot quelques fleurs aux airs languissants et quelques personnages microcéphales qui pourraient concourir pour le casting d'un film de science-fiction !


Mais allez, on se lance...



Pour le premier C, celle des études d'art, un mélange de calligraphie emportée par le vent et de colchiques  malheureusement un peu huileuses... Trop de medium dans le pigment violet, et voilà des pétales au teint brouillé... Ce serait à reprendre !


Pour le deuxième C, l'âme de poète toujours prête à défendre la veuve et l'orphelin, la jeune Lorraine fâchée contre les trois capitaines. Il paraît que la bonne idée, c'était la chaussette en tire-bouchon. Qu'est-ce que vous en dites ?









Pour le troisième C, l'as de la danse, une cigale, évidemment ! Pour les ailes, un peu de pigment nacré a été ajouté à la couleur et au médium gras, elles sont censées être légèrement brillantes. Hummmm... Faut y croire ! Mais j'étais assez fière du tressage du blé, même si le rond est un peu tordu !



Pour le quatrième C, déjà sage malgré son jeune âge, le fameux rossignol qui nous dit "des jeunes filles, beaucoup de bien"... Une peu malformée ma jeune fille, hélas...



Et pour le cinquième C, le fameux chouan de la chanson, celui qui porte le même prénom que lui. Le dessin a été  réalisé pour l'occasion par le grand-père du jeune homme.












Je sais, je sais, comme les délicieuses vieilles dames de l'atelier de Macarena, où je prends les cours de peinture sur porcelaine, vous direz sans doute que "la Frenchie, elle aime bien écrire"... C'est vrai, j'aime bien les objets qui "racontent une histoire". Et puis, ça attire l'oeil sur autre chose que le dessin !



 D'où la calligraphie de cette assiette, réalisée pour la naissance d'une petite Ismérie, autour d'un dessin de Pierre Joubert. 


Alors votre avis : pour la prochaine naissance, histoire, ou pas histoire ?


Louise

3 commentaires:

delphine a dit…

oui, encore une histoire !!!! même si ce n'est pas celle de père castor, elle sont belles tes histoires!
bravo, je reste sous le charme de tes dessins qui font rêver

Lorette a dit…

Histoire ! C'est plus original !

Les petits bonheurs a dit…

Merci de vos encouragements ! Ce sera donc "avec histoire" !