Un blog, deux soeurs, deux maris et huit enfants, un chat... Plein d'idées pour faire de chaque ouvrage "fait maison" un petit bonheur pour soi et pour les autres...
Et le souvenir d'une maman qui savait tout faire de ses mains.

dimanche 5 février 2012

Arc-en-ciel et mitaines noires



Un autre site internet  qui vous remonte le moral le jour où il fait triste et gris, c’est celui de Lucy, avec sa maison pleine de soleil et ses créations au crochet de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel :

  
Je suis tombée dessus toujours en cherchant les fameuses mitaines (cf supra, comme on dit dans les comptes-rendus) . Evidemment, les siennes, de mitaines, n’étaient pas adaptées pour une gothique ténébreuse…

Quoique… Tout en noir …  (et crochetées dans l’autre sens)


Voire même, un genre un peu les mêmes presque pareil mais avec un point ajouré (celles-là, pourtant I-MA-GI-NEES puis RE-A-LI-SEES par sa metite maman chérie ont disparu dans le trou noir du sac de classe… )


 Mais bon, ça, c’était l’année dernière, quand, parallèlement, je crochetais la couverture sur le même modèle que celle de Lucy



mais en jouant jusqu’au bout le jeu des restes de laine dépareillées…


Ah ! Que n’ai-je pas entendu… « C’est horrible, maman, tu te crois à Woodstock ? » ou encore « Comment peut-on associer du rose et du vert olive ? » sans oublier « Aaargh ! Il faut que j’aille chez l’ophtalmo, il y a une couverture qui fait mal aux yeux dans le salon ! » 

Eh ! Bien ! Moi je l’aime bien ma couverture, et j’ai même décidé de me faire les fameuses mitaines arc-en-ciel !



La laine : Anchor  « Style creativa » pur coton en solde dans une mercerie du centre ville
Le crochet : 3,5
Le point : rien que des brides (voir le patron de Lucy, même si on ne parle pas un mot d’anglais, les photos suffisent) .




Tout simple !







Sauf que, au moment de joindre les deux bouts de mon rectangle, on voyait les points en rouge bordeaux.. Pas très beau pour le coup ! Tant pis, je fais une ligne de mailles serrées sur le côté pour fermer.













Et nom d’un petit bonhomme, comment elle fait, Lucy pour avoir autant de couleurs et pas un fil qui dépasse ?






On essaiera de faire mieux sur l’écharpe qui ira avec.… Vous ne croyiez tout de même pas que j’allais m’arrêter là, non ? 

Tant pis pour les commentaires que j’entends déjà :

« Ah, non, si tu sors comme ça, on marche à trois pas derrière ! »

Aucune fantaisie, ces jeunes !

Louise

5 commentaires:

delphine a dit…

oui, faut oser la couleur !!! dixit une accro aux couleurs vives ..... mais bon, quand on habite en Inde, c'est facile ;)

bravo! j'espère qu'on pourra voir l'écharpe !

Les petits bonheurs a dit…

De ce côté-là, c'est vrai qu'en Inde, on est gâtés. Tu dois t'amuser, Delphine, avec les tissus, rubans et autres shuridars de toutes les couleurs !
Marie

Lorette a dit…

C'est super joli ! Mais c'est long à faire ?

Ornithorynque Anonyme a dit…

Bah ! Après un séjour en Inde et le "visionnage" intensif de multiples comédies musicales en couleur, plus rien ne peut m'atteindre niveau couleur !
Et puis, du moment que la couverture réchauffe... La nuit, tous les chats dorment !

Les petits bonheurs a dit…

Merci Lorette.
Pour le temps, deux heures par mitaine (mais je suis très étourdie alors, je défais et je refais...) et pour la couverture... Ouououou... A raison de deux ou trois rangs par jour, ça a pris quelques semaines !