Un blog, deux soeurs, deux maris et huit enfants, un chat... Plein d'idées pour faire de chaque ouvrage "fait maison" un petit bonheur pour soi et pour les autres...
Et le souvenir d'une maman qui savait tout faire de ses mains.

vendredi 25 octobre 2013

Un livre, ça se protège !

Le déménagement est presque fini, ouf, enfin un peu de place pour se poser, ressortir les encres, les plumes et les pinceaux, et tester la dorure offerte par Marie l'année dernière
Les explications sur l'étiquette de la mixtion (ou médium) à dorer sont assez succinctes et les premiers essais ont été assez laborieux, il faut bien le dire. Heureusement, pendant les vacances, nous avons découvert, à Lauzerte, la boutique de Sandra Clerbois, une enlumineuse de talent. Et, ô bonheur, elle donne des cours !
Diplôme pour le lauréat du concours Place aux nouvelles
Sandra Clerbois
Va falloir travailler pour espérer s'aligner, pas vrai ? 

Un après-midi de cours plus tard, je suis revenue avec un monogramme enluminé et quelques trucs de pro fort utiles. 

1 - Déjà, premier conseil : teinter la mixtion à dorer avec une encre de couleur, comme ça on voit les endroits où on l'a déjà passée !  

2 - Pour accélérer le séchage du médium, un petit coup de sèche-cheveux

3 - Pour déposer les copeaux dorés ou la feuille d'or sur le médium, une pince à épiler. Si on travaille à partir d'une feuille, on découpe sur un coussin spécial, et avec un outil spécial des petits carrés que l'on superpose ensuite sur le dessin au fur et à mesure. 

4 - Pour réhumidifier légèrement le médium avant de déposer les feuilles, on souffle dessus avec une paille. 

5 - Lorsque le motif est rempli, on enlève le surplus avec un pinceau ou on frotte très doucement avec le doigt. 

6 - On peut alors peindre les motifs en couleur, pour l'instant avec de la peinture acrylique ou de l'encre Sennelier mais plus tard, quand on sera retourné prendre d'autres cours, avec une peinture à base de blanc d'oeuf, comme les enlumineurs du moyen-âge.

Allez donc voir ici des photos des différentes étapes, c'est très intéressant.

Voici donc le premier essai, à la maison  : 

Bon, ce n'est qu'un premier essai, mais ça m'a donné une idée. 
Parce que je le sais, vous vous dites : mais pourquoi donc q'elle nous a parlé de livres, la Louise, tout en haut de son message ? On y vient, les amis, on y vient... 
Parce que, par chez nous, on ne pose JAMAIS, mais alors JAMAIS un livre ouvert   à l'envers, on utilise un MARQUE-PAGE !!
De là à se dire que l'on pourrait faire des marque-page monogrammés pour les z-enfants z-é les filleuls...
Toutes ces lettrines sont copiées de sites internet. Vous reconnaîtrez le A ici, le C ici, le C en cours de réalisation ici, le R ici ... Si l'on compare, évidemment, il y a une sacrée marge d'amélioration...


A bientôt pour un coup d'oeil sur les marque-pages terminés !



Louise


2 commentaires:

Jeanne a dit…

C'est très joli avec la feuille d'or. Bravo !

Les petits bonheurs a dit…

Merci !