Un blog, deux soeurs, deux maris et huit enfants, un chat... Plein d'idées pour faire de chaque ouvrage "fait maison" un petit bonheur pour soi et pour les autres...
Et le souvenir d'une maman qui savait tout faire de ses mains.

jeudi 11 avril 2013

Terre de France


Il y a quelque temps, voulant profiter des soldes, je suis allée faire des emplettes avec ma Gothique préférée. Nous avons évidemment succombé à l'attirance irrésistible qu'exerce le rayon des laines Rowan...

Deux qualités étaient  en promotion :  Siena 4 ply (un fil de coton mercerisé) et Belle organic (un mélange laine et coton).  Impeccable pour des mitaines de printemps un peu frisquet !
Echarpe Terre de France
Ca, c'est l'écharpe qui ira avec les mitaines. Vous remarquerez que cette fois-ci, j'avais fait dans le discret, pas de couleurs flashy ni de rangées arc-en-ciel. J'espérais secrètement ne pas avoir de moquerie de la part des critiques habituels...

Bon, en fait, je voulais surtout essayer les nopes, des points composés de plusieurs brides ou double-brides fermées ensemble pour former comme des petites boules, comme on le voit très bien sur le site Knitspirit, qui offre une vidéo de démonstration :
La vidéo ICI
Donc, pour les mitaines, facile : un tube fait en brides en intercalant deux rangs de nopes avec le fil contrasté et à la fin une petite bordure d'éventails, toujours en contrasté :
Mitaines Terre de France
Pas peu fière de sa réussite, la Louise va donc présenter ses travaux à sa Gothique préférée...

... qui lui dit :

"C'est pas mal, c'est pour pouvoir les mettre en uniforme ?"

Et le pire, c'est qu'elle a raison, l'insolente, ce vert un peu gris, c'est presque le célèbre "Terre de France" de la tenue !  Vous croyez qu'elle me l'aurait dit quand on était en train de sélectionner les laines ?

Je me demande si je vais la lui faire, son écharpe bicolore avec les fils mauve et violet qu'elle a choisis...

Louise

2 commentaires:

Gersende a dit…

nan, pas d'écharpe, elle ne la mérite pas. ;)

Les petits bonheurs a dit…

Chère Gersende, merci de ce mot de soutien !
(seulement voilà, nous les mamans, nous sommes faibles... Et j'ai bien peur de craquer !)
Amitiés
Louise